Actualités

Dernière mise à jour le 11 mars 2018

La situation des STAPS, notamment le ratio moyens (financiers, matériels, humains)/nombre d'étudiant.e.s ne sera pas réglé par Parcoursup.

Les moyens dégagés ici ou là sont importants, mais ils ont parfois été arrachés de haute lutte, comme à Rennes ou Brest, et ils ne sont pas forcément pérennes. Par ailleurs, ils doivent permettre d'absorber l'afflux supplémentaire d'étudiant.e.s à la rentrée prochaine, mais ils ne résoudront en rien les difficultés actuelles et le sous-encadrement constaté et dénoncé depuis quelques années dans les filières STAPS.

Nous avons demandé, lors des groupes de travail du mois d'octobre un véritable plan d'urgence pour les STAPS, pour l'instant sans réponse. Aucune trace d'une décision officielle, ni de plan d'investissement clairement défini.

Au cœur des luttes qui commencent à se développer à l'université, le 15 mars, date retenue lors des journées nationales des STAPS pour une journée d'action, doit être l'occasion pour les collègues de chaque UFR STAPS, selon des modalités qui leur seront propres, de rendre visibles pour le grand public les problèmes de fonctionnement actuels, la pénurie de postes BIATSS, enseignant.e.s et enseignant.e.s/chercheur.e.s et de demander les moyens indispensables pour la formation de qualité qu'ils souhaitent et doivent dispenser.

A cette occasion, plusieurs modalités d'action sont possibles. Nous vous en donnons quelques exemples ici mais la liste est loin d'être exhaustive… elle ne demande même qu'à être complétée par vos propositions. Toute idée saugrenue est la bienvenue ! ;-)

Nous avons créé le hashtag #STAPSencolere15mars pour une diffusion des informations STAPS sur twitter le 15 mars (et avant). L'idée est de poster des photos originales mettant en avant le manque de moyens, de donner des chiffres (ratio étudiants/nombre de postes titulaires, heures assurées par des vacataires, nombre, nombre d'étudiants par groupe…), de relater des difficultés de fonctionnement, de partager les actions. Pour les moins adeptes des réseaux sociaux, vous pouvez poster sur le forum staps et nous nous chargerons de twitter à votre place ;-)

Cette journée peut être le moment d'organiser des AG avec les collègues pour faire le point sur les situations locales. Des courriers peuvent à cette occasion être rédigés et envoyés aux rectorats pour continuer à demander les postes là où les moyens n'ont pas encore été communiqués ou communiqués en nombre insuffisant.

Nous ferons le jour du 15 mars un Communiqué de presse SNEP/SNESUP pour demander à ce que le plan d'urgence STAPS demandé par toute la communauté à l'occasion des groupes de travail de la fin d'année 2017, soit explicité clairement et rendu public dans le détail. Nous ne pouvons nous contenter de constater ici ou là le saupoudrage de moyens sans connaître la logique qui sous-tend les répartitions, et sans connaître les planifications pour les années à venir.